Jeune Diplômée : Une web-série en plein dans mon thème !

Jeune diplômée” est une web série qui traite des aventures d’une jeune diplômée
à la recherche de son premier emploi.

jeune diplomée banner

Source image : jeunedimplomee.com

En l’espace de huit épisodes d’environ 2-3 minutes chacun, nous suivons les différentes étapes par lesquelles passe une grande majorité d’entre nous.

J’ai découvert cette web-série il y a quelques semaines, et je dois avouer que si je me retrouve dans les principaux traits, d’autres sont si extrapolés que cela en devient presque cliché.

Bien que la série soit divertissante, je regrette un peu que cette dernière n’approfondisse pas plus les problématiques inhérentes à la recherche d’emploi des jeunes diplômées, alors qu’elle aurait clairement pu.

Alors je vous entends déjà dire “ouiiiiiiiiianh mais tu comprends rieeeen c’est de l’humouuuur !”. Eh bien on peut faire passer bien plus de messages par l’humour qu’on ne l’imagine, vous ne croyez pas ?

well

Élémentaire, mon cher Watson !

Je vous propose donc de visionner ces huit vidéos, à la suite desquelles je donnerai un avis rapide sur la question, et notamment suite à mon expérience personnelle. Évidemment, ceci n’est que mon avis, et on n’est pas tous fait pour être d’accord. Aussi, si vous avez un avis sur la question, n’hésitez pas à mettre un petit commentaire constructif 😉

Et pour les plus pressés, je ferai également une petite conclusion tout en bas de la page 🙂

NB : Les critiques et appréciations que je m’apprête à faire sur la série sont censées être constructives. Cependant, cela ne signifie pas que je n’aime pas la série, bien au contraire, c’est un coup de cœur car cela me concerne personnellement, et c’est pour cela que j’ai souhaité vous en parler. Je pense simplement qu’il faut savoir avoir l’esprit critique, surtout quand cela s’adresse aux mineurs, pour qu’ils ne s’imaginent pas que tout se passe exactement comme cela.

Sommaire :

Épisode 1 : Et maintenant, tu fais quoi ?

L’épisode commence sur le retour chez les parents, et effectivement, lorsque l’on ne trouve pas de travail immédiatement après les études, il y a de fortes probabilités pour que cela arrive. Jusque-là, c’est fun, c’est rythmé, on accroche. L’utilisation des hashtag dès le début du premier épisode montre clairement que cette web série est destinée aux “digital natives” (nés après 1992, ont grandi en même temps qu’internet). Jusque-là, tout va bien.

Mais c’est après que je suis moins d’accord. “– Quel est votre projet professionnel ? – J’ai jamais choisi mon orientation.”. Bon, je veux bien croire que le choix du bac, ce n’est pas toujours notre choix (mais parfois celui des parents). Mais les études supérieures, c’est tout de même quelque chose que l’on choisit.

Non, franchement, faire 5 ans d’études supérieures sans avoir de projet professionnel, ça n’existe pas. Parfois, les projets ne tiennent pas debout, mais au final on a tous une idée de ce que l’on souhaite faire APRÈS… et c’est pas à 23 ans que l’on se pose la question !

Bref, après cela, au cas où on ne l’aurait pas encore saisi, on nous montre encore qui est l’auditoire cible, la génération Y, greffée à Internet. Et puis, on nous donne la définition de cette dernière, ainsi que la définition de digital natives (justement, j’en parlais plus haut…). Oui ! J’adhère complètement ! Parce que même si on fait partie de cette génération, on en a pas forcément conscience. Un point, donc, pour la web série.

A la fin de l’épisode, sur un coup de tête, la jeune diplômée trouve son projet professionnel.

MOUAAAAIS…

Cela se réfléchit un peu plus que ça, et surtout, comme je l’ai déjà dit plus haut, on y réfléchit AVANT la fin de ses études.

En bref, un premier épisode qui me laisse mitigée :

  • d’un côté, le concept super frais, les définitions qui vont bien et un avant-goût prometteur
  • de l’autre, une conception de la recherche du projet professionnel très (trop) léger à mon goût, et qui ne reflète pas vraiment la réalité.

Me sentant concernée par le sujet, j’ai tout de même regardé la suite.

Épisode 2 : Comment ça se passe, ton premier entretien ?

Pour le deuxième épisode, je n’ai pas grand-chose à raconter. Il est fluide et illustre bien l’histoire du premier entretien CDI sans en faire des caisses. Il y a donc juste à apprécier 🙂 !

Attention cependant, l’abus des hashtag est dangereux pour la santé. Si je cherche vraiment la petite bête, j’aurais aimé voir un ou deux conseils discrets en plus dans la vidéo, comme par exemple, connaître le chemin jusqu’à l’entreprise, se lever en avance pour ne pas être en retard, apprendre le nom du recruteur, etc… Mais bon, c’est VRAIMENT pour chercher la bébête !

Épisode 3 : Comment tu l’évites, la déprime ?

L’épisode commence sur un cauchemar : et si je n’étais pas faite pour cette voie ? Là encore, techniquement, on est censé se poser la question un peu avant, mais dans l’ensemble c’est cohérent et c’est une question que je me pose également en ce moment, même si je me la suis déjà posée, genre, cinquante fois depuis mes 18 ans ! L’épisode continue, avec là, une expérience que l’on a tous vécue : l’ESPOIR.

Petite critique là aussi : elle utilise à plusieurs reprises l’expression “taf chanmé” (comprenez “travail méchant” en verlan, donc “travail génial”). On a bien compris à quel public on s’adressait… mais là encore on en rajoute une couche et ça se voit, et ça me dérange. Je ne suis pas spécialement vieux jeu, mais “exclure” le reste du public de cette façon, je trouve cela maladroit.

Après cela, la déception de ne pas avoir le job de ses rêves, je la comprends. Cet épisode exprime clairement les étapes par lesquelles on passe durant la recherche d’emploi, et encore plus lorsque c’est le premier emploi.

Au final, la mise en scène des émotions en montagne russe et de la remise en question est plutôt bien illustrée, bien que maladroite par moments. J’aurais aimé me rendre mieux compte de la chronologie de la série : le fait que les douze mille entretiens que l’on passe et les lettres de motivation que l’on écrit, ça prend du temps. A la place de cela, on a simplement l’impression que la jeune diplômée glandouille chez ses parents, et ça ne reflète pas tellement la réalité. Un mauvais point pour la série.

Épisode 4 : Ça marche vraiment, les candidatures 2.0 ?

J’avoue que je me suis frottée les mains en voyant le titre de l’épisode ! ENFIN, on va nous orienter un peu, de façon ludique, sur l’actualité du recrutement, et même nous donner des petits conseils !! Voyons voir…

Tout au long de l’épisode, on se laisse entraîner par les espoirs de la jeune diplômée, star du tweet et embauchée facilement. Et puis, à la fin, on se rend compte avec elle que ça ne marche pas si facilement que ça, et que finalement, le CV papier ça à du bon. Alors Jade, contente de l’épisode ou tu vas encore chercher la petite bête ?

Beeeeeeen contente, mais pas tant que ça ! Pourquoi ? J’aime le concept de cet épisode, où tout le long on y croit avec elle, et puis finalement, on se heurte à la réalité du net : Twitter, ce n’est pas aussi facile que ça. Alors pourquoi je tique ? Et bien parce que le titre de l’épisode n’est pas vraiment fidèle à ce qu’il présente. La candidature 2.0, c’est un sujet vaste, et j’aurai aimé voir apparaître Linked In, Wizbii ou encore, soyons fous, Youtube ! Mais bon, je comprends aussi que pour des questions de durée de l’épisode, il était difficile de tout caser… Je dis juste que je trouve dommage que le choix se soit porté sur Twitter uniquement.

Enfin, pour terminer sur une note positive, encore une fois, j’aime le fait qu’on donne des définitions dans la série. Ici, cela permet aux personnes qui n’utilisent pas Twitter de comprendre un peu comment cela fonctionne.

Épisode 5 : Pourquoi tu te plantes à tes entretiens ?

Ah ! Là encore, je me suis frottée les mains en voyant le titre de l’épisode ! Est-ce que cela peut répondre à quelques questions sérieuses ?
Mais pour être honnête, au premier visionnage, je n’ai pas écouté ce qu’elle disait, trop occupée à me demander si la boîte de thé Lipton était suffisamment mise en évidence pour que ce soit un placement de produit. En épluchant la description sous la vidéo, je n’ai pas vu de trace de ce dernier. Juste un hasard, alors ?

Bref, j’ai relancé la vidéo.
Encore le mot “chanmé”. Grrrr, je vais finir par les compter.

[Vidéo visionnée] Alors là, le sans-faute !

Non vraiment, je n’ai rien à dire. L’épisode est structuré autour des quatre principales raisons de se planter à un entretien : le manque de motivation, le manque de préparation, la barrière de la langue, la variable aléatoire. C’est traité de façon humoristique, et en plus, c’est plutôt réaliste !

Je me retrouve satisfaite d’avoir vu l’épisode qui, sans s’en donner l’air, donne des pistes de solutions pour répondre à la question “pourquoi je rate mes entretiens” : être réellement motivé (et ne pas passer des entretiens pour un travail qui ne nous intéresse pas plus que l’histoire ancestrale des tapis de bain), préparer ses entretiens, parler anglais (ou sinon ne pas postuler pour des postes à l’étranger), et enfin, comprendre que parfois, ce n’est pas notre faute.

Bravo !

Épisode 6 : Qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir t’énerver les gens ?

Déjà, j’entends “Déso”. Grrr, c’est moi le vieux bouc puant, ou cette nouvelle expression est carrément nulle ? Vous pouvez pas dire “Désolé”, comme tout le monde ? Bref, passons.

Sous un ton humoristique, l’épisode est là pour mettre en évidence les difficultés des relations sociales lors de la recherche d’emploi. Et pour le coup, je trouve que c’est plutôt bien fait : les gens se mettent à te donner des conseils ou à mettre leur grain de sel dans tes histoires en pensant bien faire. Alors oui, ça peut être énervant. Après je regrette qu’elle n’accepte pas d’aide durant l’épisode, pour montrer que parfois, les relations ont du bon. Mais ce n’est que mon avis, car dans la réalité, il y a effectivement des gens qui veulent réussir uniquement par eux-mêmes, et d’autres qui se laisseront un peu trop vivre… Dans l’ensemble, l’épisode est léger et m’a plu !

Épisode 7 : A quoi ça sert, les statistiques ?

Soit c’est moi, soit, au fur et à mesure que les épisodes sortent, cela prend en maturité. Quoi qu’il en soit, encore une fois, je trouve l’épisode très bien structuré. L’introduction est légère et drôle, et laisse place à la vraie question, sommes-nous des statistiques, sommes nous conformes à ces dernières ? Intéressant.

Deuxième point positif : ENFIN, on nous parle de l’effet “chronophage” de la recherche d’emploi, l’espoir, la déception, la mondialisation du travail… tout cela en quelques secondes. Ça fait du bien, on se sent compris, JE me sens comprise.

Ensuite, on fait parler les statistiques… Là encore, c’est chouette ! On apprend pas mal de choses, et effectivement, on aime les chiffres ! La jeune diplômée comprend qu’elle se situe du mauvais côté des statistiques, et on se sent un peu moins seules, tout d’un coup 🙂

En bref, cet épisode, c’est un sans-faute.

Épisode 8 : Tu fais quoi, quand on te propose un CDI ?

Bon, pour le dernier épisode, je suis moins enthousiaste.

Au début, on comprend la joie, les questions que l’on se pose. Je ne sais pas pour vous, mais moi, un CDI, ce n’est pas tant le côté “pour un temps indéterminé” qui me stresserait, mais plutôt de savoir si le job vaut le coup d’être signé… Pas vrai ? C’est à ce moment-là que peser le pour et le contre aurait été intéressant.

Mais bon, à part ça, on est content pour elle, et la boucle est bouclée !

Conclusion

Pour conclure, cette petite série est sympa. Elle est fraîche, elle montre d’une façon plutôt uniforme et cohérente les différentes étapes de la recherche du premier emploi et des difficultés qu’on y rencontre. Dans l’ensemble, c’est une série que je recommande de regarder, car elle est bien pensée et divertissante.

Mais oui, vous avez raison, vous ressentez une petite retenue dans mes mots, et vous n’avez pas tort.

wtthll

Pourquoi, me dîtes vous ? Pourquoi diable Jade n’es-tu jamais satisfaite ?

Et bien parce que je reste sur ma fin. J’ai cliqué sur le lien, parce qu’en temps que jeune diplômée, je me suis sentie concernée par le sujet. Et puis au fur et à mesure des épisodes, j’ai tout de même été un peu déçue… parce que la série amène beaucoup de questions sur la table, et finalement peu de réponses.

Je ne peux m’empêcher de penser que, sous ses airs drôles, la série aurait pu essayer de répondre à quelques questions, ou même simplement montrer la voie ou lancer des pistes. Une des parties que j’ai par exemple bien appréciée, c’est comment ils ont démontré que trouver un travail via Twitter n’est pas aussi facile que cela semble l’être. C’ÉTAIT VRAIMENT UN BON DÉBUT ! Malheureusement ils se sont plus ou moins arrêtés là.

Oui, je sais, je suis rabat-joie, parce que cette web série n’était sans doutes pas créée dans le but de donner des pistes aux jeunes diplômées, mais je regrette qu’ils n’aient pas profité de ce petit succès pour donner des petits conseils, surtout qu’ils sont en partenariat avec des gros porteurs comme regionsjob.com.

Enfin bref, sinon, le montage est excellent ce qui est sans surprise pour une “grosse production” (voir le nombre de personnes qui travaillent sur ce projet en barre d’info des vidéos). Je trouve cela très punchy, très girly et, encore une fois, je comprends à travers ces vidéos que je suis la cible visée.

Pour la deuxième saison, qui traitera sûrement des débuts de la jeune diplômée dans le monde du travail, j’espère sincèrement qu’ils feront un peu moins dans le cliché de la jeune diplômée un peu bébé. J’espère qu’ils se permettront, toujours avec auto-dérision, de parler de sujets qui peuvent toutes nous toucher comme l’insertion dans une société ou encore les premières galères financières et vers qui se tourner pour être aidée.

Une note ? Je mettrais 8/10, parce qu’il y a une vraie bonne volonté derrière, et j’attends sincèrement la deuxième saison au tournant 😉 !

Voilà pour mon avis sur Jeune Diplômée ! Et vous, vous avez aimé ?


Source gifs : reactiongifs